Coffret siculo arabe XIIe siècle
Recréation

Un grand nombre de coffrets en ivoire de tradition siculo-arabe sont encore conservés. Ils sont datés en général du XIIe siècle et pour quelques-uns du début du XIIIe. Ces productions artistiques appartiennent à la sphère culturelle de l'Europe du Sud, avec une dominante en Sicile et Andalousie et bien qu'issues d'un artisanat de tradition musulmane, elles ne sont pas attestées en Orient. 

Ces coffrets luxueux étaient souvent offerts en cadeaux, à l'occasion d'un mariage ou d'échanges diplomatiques entre puissants. Les exemplaires déposés dans les trésors d'églises montrent qu'ils pouvaient aussi contenir des reliques, objets précieux s'il en est à l'époque.
Les formes sont simples. Les coffrets sont rectangulaires, à couvercle plat ou en pyramide tronquée. Ils sont réalisés en plaques d'ivoire chevillées les unes aux autres. Seuls quelques rares exemples de plus grandes dimensions sont faits d'une structure en bois recouverte de plaques d'ivoire. Un très bel exemple orné de cavaliers est conservé à Florence au Museo Nazionale del bargello

Les appliques, les charnières, les serrures et les anses sont en bronze ou en laiton.
 
Les décorations étaient gravées puis vraisemblablement peintes, témoins les traces de pigments encore visibles sur certains coffrets. Les motifs appartiennent en grande majorité aux répertoires animalier et végétal. L'influence des productions artistiques, sassanides par exemple, ou est clairement perceptible, en particulier dans les motifs inscrits dans un cercle. Ces derniers se retrouvent dans les précieuses étoffes tissées qui ont souvent protégé des reliques. Cet usage semble s'être perpétué comme en attestent les tissus plus tardifs qui couvrent encore l'intérieur de certains coffrets (figures 2 et 3

Figure 3 : coffret XIIe ou début XIIIe siècle – Sicile - tissu XVe siècle issu de la production espagnole – Bibliographie : José Ferrandis Torres, « Muebles hispano-arabes de taracea. » Al-Andalus 5 (1940), pages 459-465, cat 63, Tav XL.


Le modèle de coffret original choisi pour l'expérimentation ne présente pas de spécificité par rapport à la grande majorité des pièces archéologiques (figure 4). Les mesures initiales ont été un peu réduites et le dispositif de la serrure a été complété par l'ajout d'une clef, attestée sur un autre coffret   (figure 5). 

Figure 4 : coffret XIIe siècle –  Dimensions : L : 19,2 cm ; l : 11,6 cm ; H : 12,5 cm - Sotheby's. London. 7 december 2010. Lot 1

Figure 5 : coffret siculo-arabe – dimensions : 18,4 x 13 x 12,3 - Christies – mis en vente au 01-06-2012 

Deux artisans connus ont collaboré au projet. Julien Hormain, de Qualis Arma FB@Qualisarma s'est chargé de la fabrication de la structure en tilleul. Le placage est réalisé en os et non en ivoire dont le commerce est interdit. Ce choix a été aussi justifié par l'existence d'un coffret en os conservé au Musée de Cluny (figure 6).
Le choix de ce matériau a d'abord imposé des contraintes. Faute de plaques suffisamment longues  disponibles dans le commerce (ce même critère a fait renoncer à l'ivoire végétal) les dimensions ont été réduites par rapport à celles du coffret original (L : 15 cm ; l :  8,9 cm ; H : 8,5 cm). L'épaisseur minimum requise pour faire les parois uniquement en plaques d'os était introuvable, ce qui a déterminé le recours à une structure en bois. En revanche, l'os a le mérite d'avoir un rendu visuel proche de celui de l'ivoire et de « vieillir » quasiment à l'identique.
 

Figure 6 : Coffret 1200 – Cologne – Os sur âme de bois, bronze doré – Musée de Cluny – Musée du Moyen Age – CL 1564 – Photo de l'auteur

L'intérieur a été peint par Frédéric Giro (Isarn, membre des Guerriers du Moyen Age) à l'aide de pigments et selon des techniques exclusivement historiques (figures 7 et 8). La cuve a été laissée en couleur monochrome uniforme. Pour le couvercle, deux principes ornementaux ont été respectés : le remplissage et l'adaptation du motif à l'espace qu'il occupe. Les décorations animalières reproduites sont empruntées à des sources d'origine germanique (figures 9 et 10) mais qui sont en réalité assez communes, des lions et des paons.

coffret XIII

Figure 7 

Coffret XIII peinture pigments

Figure 8 :  lions (haut) -  paons (bas).

Figure 9 : Coffret en bois  - 2e tiers du XIIIe  – Bois – peinture - Freiburg, Augustiner-Museum, Inv. Nr. K II/D – Publication : Die Zeit der Staufer – Geschichte, Kunst, Kultur – Katallog der Austellung – Stuttgart 1977 – Band I Katalog, numéro 529, pages 387-388 - Band II Abbildungen, Abb. 318. 

Figure 10 : Coffret en bois et bronze – 1200 - Bois et bronze – Sculpture - Münster, Wesfälisches Landesmuseum für Kunst une Kulturgeschichte, Inv. Nr. E5, 14-40 - Publication : Die Zeit der Staufer – Geschichte, Kunst, Kultur – Katallog der Austellung – Stuttgart 1977 – Band I Katalog, Numéro 524, pages 385-386 - Band II Abbildungen, Abb. 315. 

Le coffret réalisé n'est pas la reproduction à l'identique d'une pièce originale. Il est cependant le fruit de la collaboration de trois personnes très, voire exceptionnellement douées, chacune dans son domaine respectif. Le mariage de ces compétences a fait naître ce que je considère, à titre personnel, comme une pièce exceptionnelle. Merci à eux trois.

Dessus du couvercle - anse et charnières 
Création
Dessus du couvercle - anse et charnières
Original
Facade avec serrure - Création
Facade avec serrure - Original
Façade postérieure - Création
Façade postérieure - Original
coffret plaqué os
Face latérale - clef 
 Création
placage os
Vue du dessous 
 Création
Coffret - Bourse - relique "dite de Sainte Gudule" 
Coffret - Brûle parfum - Siège curule

Catherine Besson Lagier
GMA

Avril 2020
#guerriersdumoyenage #reenactment #coffret #histoirevivante #livinghistory