Nous découvrir

Membres

Albums

Articles et tutoriels

 

Reconstitutions

Miliciens des Fossés

Hospitaliers de Saint-Jean de Jerusalem

Equitatus

 
Agenda
 
 
Les images et les textes de ce site sont régis par le Code de la Propriété Intellectuelle . A ce titre ils ne peuvent être reproduits sans l'accord de l'association et de leurs auteurs.
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Réalisation d'un fourreau d'épée
Réaliser l'âme en bois d'un fourreau et cuir

 

 

La méthode de réalisation est simple et permet le travail en série. On utilisera de préférence du bois d'arbre fruitier, du tilleul, du hêtre. On peut aussi utiliser du contre plaqué, moins noble mais plus facilement disponible. C'est le bois utilisé dans notre exemple...par mesure de facilité.

La technique :

Il s'agit de découper la forme de la lame dans une âme de CTP de 5mm. Cette âme est ensuite prise en sandwich entre deux planches de CTP 10mm. L'assemblage est ensuite dégrossi et poncé à la forme finale du fourreau.

Fourniture :

Une planche de CTP 10mm, une plance de CTP 5mm, colle blanche ou colle de nerf.

 

 

   
Fourreau et baudrier repris sur la statue du conteEkkehard, Naumburg, 1250

 

 

Première étape : Traçage

Il faut prendre l'empreinte de le lame de l'épée sur la planche de 5mm. On y ajoute ensuite une marge de 10mm ou 15mm environ sur les côtés et 30mm à la pointe. On peut prévoir plus large par sécurité...

ci-dessus, empreintes de 3 épées

 

Deuxième étape : Découpe

On découpe le rectangle dans lequel l'empreinte de la lame s'inscrit. Puis l'empreinte de la lame elle même. On découpe ensuite les deux rectangles dans le CTP 10mm qui constitueront les flancs du fourreau.

Dans notre exemple la partie la plus large de la lame fait 60mm.

Le rectangle et les flancs du fourreau font donc 60mm + 10mm + 10mm = 80mm sur la longueur de la lame + 30mm.

 

Troisième étape : Collage

Coller l'âme sur un flanc. Bien vérifier que la lame s'incrit bien, dans la forme découpée sans frotter. Mettre en pression pour collage. Une fois l'ensemble sec, coller le deuxième flanc.

Une fois le tout bien sec, l'épée doit coulisser librement dans l'assemblage.

 

Ici, l'âme est collée sur un flanc.

L'ensemble terminé

Ensuite on procède au dégrossissage. Personnellement j'utilise un disque abrasif monté sur une disqueuse. Ce n'est pas médiéval, mais rapide. Le fourreau est ensuite affiné à la main jusqu'à obtention de la forme et du fini souhaités.

 

Après dégrossissage !

 

Voilà, il ne reste plus qu'à recouvrir le fourreau de cuir et à monter le baudrier.

L'autre technique consiste à creuser la forme de la lame dans deux demi-planche de bois massif. Elle est ddécrite dans l'autre tutoriel traitant du fourreau, avec la technique pour réaliser l'habillage de cuir.

Martial / Bouchard

 

Télécharger l'article.